Aperçu des normes

EN ISO 9001

Depuis 1994, ELTEN garantit l’assurance de qualité dans toutes ses divisions, de l’achat passant par le développement et la production jusqu’à la distribution. Cela signifie pour le consommateur que la haute qualité des chaussures de sécurité ELTEN est assurée par des conditions optimales, par exemple des contrôles réguliers de qualité.

elten_siegel_center

EN ISO 17249

Schnittschutzpiktogramm
La norme EN ISO 17249 stipule des exigences pour les chaussures de sécurité en tant qu’EPI, ayant un effet protecteur contre les coupures par des scies à chaîne. Cela inclut des exigences et niveaux de protection pour les chaussures finalisées ainsi que pour les éléments individuels (dessus, doublure, languette, semelle intérieure, couche d’usure).

Niveau de protectionVitesse de la scie à chaîne en m/s
120
224
328

EN ISO 20345

Bien sûr, toutes les chaussures de sécurité de la maison ELTEN sont exclusivement fabriquées selon les exigences de la norme EN ISO 20345 et offrent ainsi au porteur le niveau de protection le plus haut. L’embout de protection utilisé est résistant à la corrosion, et peut supporter des chocs de 200 Joules minimum. Au-delà, ELTEN respecte quelques exigences de la norme DIN EN 345 qui n’est plus en vigueur, qui prescrivait des standards de qualité encore plus hauts.

SB
Chaussure respectant les exigences minimales

S1
Chaussure de sécurité SB, avec en plus :
+ Arrière fermée
+ Capacité d‘absorption d‘énergie du talon
+ Résistance aux hydrocarbures
+ Propriétés antistatiques

S2
Chaussure de sécurité S1, avec en plus :
+ Protection contre l‘infiltration et l‘absorption d‘eau

S3
Chaussure de sécurité S2, avec en plus :
+ Insert anti-perforation
+ Semelle à crampons

Dernière remarque :

Quelle est la différence entre EN ISO 20345:2011 et DIN EN ISO 20345:2012 ?
En ce qui concerne le contenu, il n’y a pas de différence ! La norme a seulement été publiée à différents moments dans les langues respectives :

    • EN ISO 20345:2011 = Version internationale (anglaise), publiée en décembre 2011
    • DIN EN ISO 20345:2012 = Version allemande, publiée en avril 2012

EN ISO 20347

Cette norme internationale définit les exigences de base et des exigences supplémentaires (facultatives) pour les chaussures de travail, pour lesquelles il n’y existent pas de risques mécaniques (effets de choc et de pression). Généralement, les chaussures de travail selon DIN EN ISO 20347 ne possèdent pas d’un embout de protection. Au cas où il y a un embout, il n’y existent pas d’exigences (marquage O). L’utilisation de telles chaussures dépend du type de risque encouru. Des exigences complémentaires peuvent être requises pour toutes les chaussures (par exemple exigences relatives à l’isolation thermique ou frigorifique, sécurité anti-perforation our résistance électrique / ESD). Ces chaussures doivent porter un marquage correspondant.

OB
Chaussure de travail respectant les exigences minimales

O1
Chaussure de travail OB, avec en plus :
+ Propriétés antistatiques
+ Capacité d’absorption d’énergie du talon
+ Arrière fermée

O2
Chaussure de travail O1, avec en plus :
+ Protection contre l’infiltration et l’absorption d’eau

O3
Chaussures de travail O2, avec en plus :
+ Insert anti-perforation
+ Semelle à crampons

EN ISO 20349

La norme européenne EN ISO 20349 a été publiée en décembre 2010. Cette norme avec le titre

« Équipement de protection individuelle – Chaussures de protection contre les risques dans les fonderies et lors d’opérations de soudage »

complète les exigences de la norme EN ISO 20345 pour les chaussures de sécurité par des conditions minimales à respecter dans les fonderies et lors d’opération de soudage et d’autres procédés similaires. Outre ces exigences supplémentaires, une nouvelle méthode d’essai a été implémentée pour les chaussures de fonderie. Pendant cet essai, la résistance contre l’influence de métal fondu est testée. La chaussure sera marquée Fe si elle passe le test de fer fondu, puis elle sera marquée Al si elle passe le test d’aluminium fondu. Les marquages connus de la norme EN ISO 20345 restent inchangés.

BOTTES DE FONDEUR

Essai de base

    • Du métal fondu est jeté sur la chaussure, ayant une température d’environ 1.400° C (= acier), respectivement d’environ 780° C (= aluminium).
    • Pendant une durée de 10 secondes, aucune partie du dessus de la chaussure ne doit être pénétrée par le métal fondu
    • Des flammes qui se sont formées lors de l’essai doivent s’éteindre pendant 5 secondes

Exigences supplémentaires d’essai :

    • Les dessus doivent passer un test de chaleur de contact (6 secondes à 500° C), sans que la doublure soit endommagée
    • Sécurité anti-glisse selon SRA, SRB ou SRC
    • Les couches d’usure doivent satisfaire aux exigences selon EN 20345 HI
    • Toutes les deux chaussures doivent être á enlever dans un délai de 5 secondes

Exigences à la construction de la tige :

    • Hauteur minimale de la tige : forme C ou plus haut, selon EN ISO 20345:2011, 5.2.1
    • Aucune partie métallique ne doit s’incruster sur la surface extérieure
    • Toutes les coutures doivent être composées d’un fil ignifuge puis présenter un chevauchement
    • Le bord supérieure de la botte doit être construit d’une telle manière que la chaussure tient bien le pied du porteur

 

BOTTES DE SOUDEUR

Exigences supplémentaires d’essai :

    • Les dessus doivent passer un test de chaleur de contact (6 secondes à 500° C), sans que la doublure soit endommagée
    • Sécurité anti-glisse selon SRA, SRB ou SRC

Exigences à la construction de la tige :

    • Aucune partie métallique ne doit s’incruster sur la surface extérieure
    • Hauteur minimale de la tige : forme B ou plus haut

EXIGENCES SUPPLÉMENTAIRES

zusatzanforderungen_en_iso_20345_

CE

MARQUAGE CE

Cela signifie que la chaussure de sécurité concernée possède d’une attestation d’examen de type. Ainsi, ELTEN atteste la conformité avec les directives européennes et confirme que la chaussure a été soumise à tous les processus d’évaluation rélévants.

DESIGN

En coopération avec des designers internationaux reconnus, nos équipes de développement internes et externes travaillent ensemble, de la première ébauche, en passant par les prototypes (qui doivent passer beaucoup de tests porteur) jusqu’à la fabrication en série. Le design et l’équipement sont modernes, mais toutefois sans suivre des tendances passagères. En même temps, les chaussures sont parfaitement adaptées aux domaines d’utilisation respectifs et leurs divers besoins.

Une chaussure de sécurité d’un ouvrier du bâtiment se diffère beaucoup des bottes de pompier par exemple. Et les chaussures pour les femmes fabriquées par ELTEN respectent la morphologie plus fine du pied féminin, en utilisant une autre forme pendant le processus de production ; car il est souvent coutume d’utiliser la forme masculine pour les petites pointures.

Une foule de prix souligne que pour nous, un bon design individuel est plus qu’une pure formalité. Car les chaussures ELTEN vivent et changent – comme les humains qui les portent.